Résumé : le pouvoir du pardon total

Le pouvoir du pardon total de Collin Tipping

le-pouvoir-du-pardon-total

Extrait du livre:

… « …nous créons toujours notre réalité en fonction de nos croyances. Si tu veux savoir quelles sont tes croyances, observe ce que tu as dans ta vie. La vie reflète toujours nos croyances. »…

…Ce n’est pas comme cela qu’on nous enseigne à penser. On ne nous enseigne pas à observer ce qui se passe et à dire : « regarde ce que j’ai créé dans ma vie. Comme c’est intéressant ! » A la place, on nous enseigne à juger, à faire des reproches, à accuser, à jouer les victimes et à chercher à se venger. On ne nous enseigne pas non plus à penser que nos vies sont dirigées par des forces autres que celle de notre mental conscient, alors qu’en vérité elles le sont…

…En fait, la volonté de voir la situation différemment est la clé de ta guérison. 90% de la guérison se passent lorsque l’on devient désireux de s’ouvrir à l’idée que notre âme a créé cette situation avec amour pour nous.

…  «Chaque fois qu’une situation de notre vie déclenche la mémoire de cette souffrance ou de l’idée qui lui est associée, nous régressons émotionnellement comme le petit enfant qui a connu cette souffrance pour la première fois… »

…C’est alors que ton âme de créer un drame quelconque dans ta vie pour que tu puisses en prendre conscience à NOUVEAU et avoir une nouvelle opportunité de choisir la guérison….

…En ayant simplement la volonté de voir toute la situation différemment, tu te permets de libérer toute cette énergie et de la faire circuler en toi…

Mes hypothèses

…Nous ne sommes pas des êtres humains ayant une expérience spirituelle occasionnelle ; nous sommes plutôt des êtres spirituels ayant une expérience humaine….

L’ego en tant qu’ennemi

…l’ego nous a fait croire que Dieu s’est mis très en colère du fait de notre expérience. Cela a immédiatement créé une énorme culpabilité en nous. L’ego a ensuite peaufiné son histoire en nous disant que Dieu prendrait sa revanche et nous punirait sévèrement pour le grand péché que nous avions commis. La culpabilité et la terreur suscitées en nous par la croyance que cette histoire est vraie ont été si grandes que nous n’avons pas eu d’autres choix que de refouler ces émotions dans les profondeurs de notre inconscient. Cela nous a permis de ne plus avoir conscience.

Cette tactique a très bien marché, mais nous en avons gardé une très grande peur que ces émotions ne reviennent un jour. Pour remédier à ce problème, l’ego a développé une nouvelle croyance : autrui est coupable à notre place…Ensuite, pour s’assurer que la culpabilité reste en eux, nous nous sommes mis en colère contre eux et les avons continuellement attaqués. ..Après avoir attaqué les personnes sur lesquelles nous avons projeté notre culpabilité, nous avons peur qu’elles nous attaquent en retour. Donc, nous créons de solides défenses pour nous protéger et pour protéger ce que nous considérons comme notre innocence totale…

 

Attraction et résonance

…Si vous voulez savoir ce que vous n’aimez pas chez vous-même et que vous avez probablement renié, regardez simplement ce qui vous pose problème chez les personnes qui entrent dans votre vie…

 

Notre liberté vis-à-vis de la loi

…Il est par conséquent important de réaliser que la loi de cause et d’effet ne s’applique qu’au monde de l’humanité. Il s’agit d’une loi physique et non spirituelle…En fait, si nous imaginons que nous sommes spéciaux en raison de notre aptitude à créer ce que nous souhaitons dans ce monde, cela ne fait qu’augmenter notre sentiment de séparation et renforcer notre ego.

D’un autre coté, lorsque nous abandonnerons véritablement le besoin de connaitre les dessous d’une situation et de contrôler le monde, et que nous nous abandonnerons véritablement à ce qui est, c’est-à-dire à la connaissance que l’amour de Dieu est en tout, nous transcenderons complètement la loi de cause et d’effet. Alors nous réaliserons que le Karma n’est rien de plus qu’une histoire supplémentaire qui n’existe que dans notre mental dans ce monde de l’humanité…

Transformer l’archétype de la victime

… « Pensez vous que cela ferait une différence ? Votre champ énergétique, au lieu d’être rempli de pensées fondées sur la peur et les émotions, serait plein d’amour. Pensez vous que cela aurait un effet sur la résolution finale de la situation ? » Etonnamment, ils m’avaient compris. Les avocats aussi ! La majorité a accepté l’idée que leur perception mentale de la situation était un facteur puissant déterminant le résultat de la situation. Non pas que quoi que ce fût serait fait différemment ni ouvertement changé. Mais simplement, s’ils gardaient à l’idée que tout est parfait, l’énergie pourrait circuler, sans aucune résistance, dans la direction qu’elle doit prendre, quelle qu’elle soit. C’est cela, transformer une énergie.

La résonance morphique

Ce que je viens de décrire s’inspire de la théorie de Rupert Sheldrake sur les changements morphiques et la résonance morphique. Sheldrake est un biologiste anglais qui pose comme postulat l’existence de champs énergétiques qui sont des systèmes s’auto-organisant et s’autorégulant afin d’organiser et de soutenir des schémas d’activité vibratoire ou rythmique. Les éléments sont attirés mutuellement par résonance morphique pour créer ces champs qui sont en changement et en évolution constants. Lorsque l’un des éléments du champ change, cela affecte tout le champ. …C’est la raison pour laquelle, lorsque quelqu’un pardonne, l’effet  est ressenti immédiatement par la personne à qui la première a pardonné, peu importe la distance à laquelle les deux personnes se trouvent…

Les détritus émotionnels

Les physiciens quantiques ont réellement prouvé que les émotions se condensent en particules énergétiques qui, si elles ne sont pas exprimées sous forme d’émotions, se logent dans les espaces entre les atomes et les molécules…Une fois que l’émotion est devenue une particule, elle devient beaucoup plus difficile à libérer et c’est la que ce trouve le problème. Cela prend beaucoup plus de temps et d’efforts de libérer ce blocage du corps physique que ce qui aurait été nécessaire s’il avait été libéré tandis qu’il était encore sous forme purement énergétique dans le ou les corps subtils, en l’occurrence dans le corps émotionnel…

Pourquoi nous ne guérissons pas

Il est clair que le temps et la guérison ont un lien direct. Pour que nous puissions évoluer jusqu’au niveau où nous pouvons nous auto guérir, nous devons avoir une grande partie de notre conscience centré sur le présent, non pas sur le passé ni le futur, mais bien dans le moment présent…

… Chaque fois que nous jugeons, donnons tort à quelqu’un, faisons des reproches, projetons, réprimons notre colère, avons du ressentiment, etc., nous créons un blocage énergétique dans notre ou nos corps. Chaque fois que nous faisons cela, notre filtre se bloque un petit peu plus et il reste moins d’énergie disponible pour notre calorifère. Tôt ou tard, le filtre ne peut plus assumer sa mission et, privé de l’oxygène vital nécessaire pour continuer à brûler, la flamme meurt. Plus simplement, lorsque nos corps physiques et subtil se bloquent trop et empêchent la force de vie d’y circuler aisément, notre corps commence à se refermer. En de nombreux cas, cela se manifeste d’abord sous forme de dépression. Finalement, notre corps tombe malade et, si les blocages ne sont pas éliminés, nous pouvons mourir…

Le pouvoir de la prière

La science s’est beaucoup focalisée sur la prière au cours des dernières années et le consensus au sein de la communauté scientifique est de plus en plus grand : la prière fonctionne. Nous créons réellement notre réalité par nos prières. Non pas le type de prières, dois je me presser d’ajouter, qui consistent en des demandes ou des exigences que Dieu nous donne ceci ou cela, d’une manière ou d’une autre, qui disent à Dieu quoi faire.

Non l’essence de la prière créatrice n’est pas une question de mots ni de pensée. C’est en fait une question de ressenti. Il ne sera répondu aux prières que lorsque vous aurez la capacité de pleinement ressentir que vous avez déjà la réponse, que vous savez que cela est fait ou que ce cadeau vous a déjà été donné.

Un sentiment de gratitude profonde est peut être ce qui se rapproche le plus de ce ressenti lorsqu’on le décrit…La plus pure forme de prière que nous puissions faire est de ressentir la paix : ce type de paix qui vient lorsque nous nous abandonnons totalement à ce qui est, comme cela est, sachant et étant réconforté par le fait que l’Esprit a déjà géré toute la situation et que tout ira pour le mieux si nous nous mettons simplement de coté…

…Cela signifie que nous avons le choix. Chaque individu peut faire le choix de rester sans le sentiment de peur, manque, méfiance, cupidité et culpabilité ou de lâcher prise sur tout cela et d’être en paix. C’est aussi simple que cela. La paix et l’Amour sont les seul antidotes à la conscience fondée sur la peur dans laquelle nous vivons de nos jours et à laquelle nous participons quotidiennement…

…Faire semblant jusqu’à ressentir réellement

L’abandon de soi

Faire semblant jusqu’à ressentir réellement signifie véritablement qu’il faut s’abandonner au processus, ne déployer aucun effort et ne pas essayer de contrôler les résultats…nous pouvons abandonner la conscience de victime…

Saisir l’opportunité

Chaque fois que quelqu’un nous irrite, nous devons reconnaître cela comme une opportunité de pardonner. La personne qui nous irrite peut être en résonnance avec quelque chose en nous qui a besoin de guérir, auquel cas elle nous fait un cadeau, si nous choisissons de le voir ainsi, c’est-à-dire si nous avons envie de changer de perception. 

La situation peut également être une répétition d’une situation ancienne dans laquelle quelqu’un nous faisait quelque chose de similaire. Si cela est le cas, la personne représente toutes celles qui nous ont fait cela par le passé. Lorsque nous pardonnons à cette personne dans le cadre d’une situation présente, nous pardonnons à toux ceux qui se sont comportés de manière similaire, et nous pardonnons également à nous mêmes pour ce que nous pourrions avoir projeté sur eux…

 

…19. Je me pardonne complètement,_________, et je m’accepte en tant qu’être bienveillant, généreux et créateur. Je me libère du besoin de m’accrocher à des émotions et à des idées de manque et de limitation reliées au passé. J’enlève mon énergie du passé et je me libère de toutes les barrières qui entravent l’amour et l’abondance et dont je suis conscient en ce moment. Je crée ma vie et j’ai le pouvoir d’être à nouveau moi-même, de m’aimer inconditionnellement et de me soutenir, tel que je suis, dans tout mon pouvoir et toute ma magnificence.

20. Je m’abandonne maintenant à la puissance supérieure que je considère être_______ et j’ai confiance car je sais que cette situation continuera à se dérouler parfaitement selon la Guidance divine et la loi spirituelle. Je reconnais mon unité et je me sens totalement reconnecté à ma Source. Je suis revenu à ma véritable nature, qui est AMOUR, et je redonne maintenant de l’amour à (X). Je ferme les yeux afin de ressentir l’AMOUR qui coule dans ma vie et la joie qui est là lorsque l’amour est ressenti et exprimé.

20. Cela représente l’étape finale du processus du pardon. Cependant, ce n’est pas à vous de franchir cette étape. Vous affirmez que vous avez la volonté d’en faire l’expérience et vous offrez le reste du processus à la Puissance divine. Demandez  que la guérison soit totalement effectuée par la Grâce divine et que vous et X puissiez retrouver votre véritable nature, qui est Amour, et que vous soyez remis en contact avec votre Source, qui est également Amour…

 

Les 4 étapes vers le pardon

…Dès que vous voyez que vous êtes perturbé par quelque chose ou que vous faites des jugements, que vous vous sentez suffisant ou que vous voulez changer quelque chose à la situation, utilisez ce processus pour ramener votre conscience en alignement avec les principes du pardon total.

Etape 1 : «  Regarde ce que j’ai crée »

Cette étape nous rappelle que nous sommes les créateurs de notre réalité. Cependant, nous créons les circonstances de notre guérison, donc ne vous sentez pas coupable de ce qui vous arrive…

Etape 2 : « Je prends note de mes jugements et je me donne de l’amour pour honorer leur présence en moi »

…Nos jugements font partie de nous-mêmes, et donc nous devons les aimer en tant que tels…

Etape 3 : « Je suis désireux de voir la perfection de cette situation »

L’étape de la volonté est l’étape essentielle du processus du pardon total. Cela équivaut à une prière d’abandon sur le moment au Plan divin et à exprimer la volonté de nous aimer car nous ne sommes pas capables de voir directement ce Plan.

Etape 4 : «  Je choisis l’énergie de la paix »

…l’énergie de paix existe lorsque nous sommes totalement présents dans l’instant, agissant avec clarté et concentration pour faire ce que nous avons à faire et étant totalement conscient de nos sentiments…

Reconnaître le Christ en autrui

…Si vous reconnaissez qu’une situation qui se passe entre vous-même et quelqu’un d’autre représente une opportunité de guérir quelque chose en vous, vous pouvez créer l’expérience de guérison en étant totalement présent dans l’instant. Voici une façon d’amener votre énergie dans le moment présent, au lieu d’autoriser votre mental à aller dans le passé ou le futur : regardez la personne avec laquelle vous avez un problème et voyez le Christ en elle.

Ici, le terme « Christ » représente la partie de la personne qui est divine, unie à vous et à Dieu. En faisant cela, vous vous unissez à la personne et, à ce moment-là, vous reconnaissez le Christ en vous. Si vous avez la présence d’esprit de faire cela, vous transformez immédiatement la situation.

Lorsque nous nous unissons véritablement à une autre personne et que nous faisons un avec elle, nous transcendons l’égo. Toute l’existence de l’égo est fondée sur la séparation. Sans séparation, nul besoin de se défendre ni d’attaquer ; donc, dans ce moment d’union, nous élevons notre vibration, abandonnons tout mécanisme de défense et devenons notre être véritable. En même temps, nous lâchons prise sur nos projections et voyons autrui comme un enfant de Dieu, parfait sous tout point de vue. C’est cela, l’essence du pardon total…

Les rituels de pardon

…La puissance des rituels est sous-estimée dans notre société actuelle. Lorsque nous ritualisons toute procédure, nous la rendons sacrée ; le rituel parle ainsi directement à notre âme…

Le rituel du feu

Le feu a toujours été l’élément de la transformation et de l’alchimie. Chaque fois que nous offrons quelque chose au feu, nous nous relions aux croyances primordiales dans le pouvoir transformateur du feu. C’est pour cette raison que brûler une feuille de travail, une lettre de libération émotionnelle ou les trois lettres lors d’un rituel donnent un sens d’achèvement et de transformation. Brûlez-les solennellement et avec révérence.  Dites une prière lorsque l’objet brûle…

Le rituel de l’eau

L’eau possède des qualités thérapeutiques et nettoyantes et on lui prête la capacité de rendre les choses sacrées…

Soyez créatifs dans vos rituels et donnez leurs du sens…

 

La rose du pardon

…La rose est un symbole de protection psychique dans de nombreux écrits ésotériques. Quelle qu’en soit la raison, elle possède beaucoup de puissance à cet égard, probablement parce qu’elle est le symbole universel de l’amour. Visualiser une rose donne une protection contre les projections d’autrui et donc la possibilité de bloquer l’énergie négative sans avoir à fermer son cœur à l’autre personne…

Le pardon total à soi-même

…Assagioli a montré qu’afin de dépasser ces blessures et d’avancer vers la réalisation de la plénitude de notre potentiel, il nous faut établir un lien empathique avec chacun d’entre elles pour qu’elles puissent se révéler à nous, être comprises et pardonnées, selon le pardon totale bien sûr…

…qui pardonne à qui ? En fait, il y a deux réponses à cette question. Dans le cas du pardon traditionnel, l’ego fait appel au soi humain, c’est-à-dire l’égo. Nous essayons clairement dans cet exemple d’être à la fois juge, jury, accusé et témoin. C’est pour cela que cela ne réussit jamais. Notre tribunal mental reste dans le chaos et une impasse perpétuels. Je suis sûr que beaucoup d’entre vous savent ce que c’est.

Les choses sont totalement différentes avec le pardon total de soi. Nous faisons appel non pas à notre soi humain, mais à notre Moi supérieur, notre conscience Je suis…

…Nous devons d’abord être capables d’identifier les différentes parties de nous-mêmes, puis de trouver une façon de nous mettre en contact empathique avec elles, notamment pour les personnes ayant eu un manque d’affection durant les années de formation de leur personnalité…il nous faut ensuite les aider à dépasser la blessure et à voir la perfection des circonstances qui initialement créé la blessure. Ainsi, nous serons libre d’évoluer pour devenir qui nous étions censés être et réaliser pleinement qui nous sommes réellement. Ce n’est qu’alors que nous ressentirons l’amour et l’acceptation inconditionnels de nous-mêmes.

Cela nous aura mis en total alignement avec notre soi transcendant qui connaît d’un côté notre pure perfection Je suis et reconnaît de l’autre la grande perfection de notre imperfection.

Puis nous pourrons dire en comprenant pleinement le sens : « Je ne vais pas bien, tu ne vas pas bien, mais ça va ! ».