NOTRE EQUIPE

Florence : Le petite voix de l’enfant intérieur 

féminéo

En tant que psychologue depuis plus de 10 ans à Paris, je guide les femmes et les enfants vers une introspection intérieure.

Le fonctionnement de l’enfant m’a appris le fonctionnement de l’adulte.

Tous les jours entourée d’enfant, j’ai pu observer, sentir, et comprendre comment des le plus jeune âge notre personnalité et notre petite voix intérieure se forme : les enfants entendent les dires de l’entourage et le répètent, croyant toujours les dires de l’adultes plus qu’eux mêmes. Et puis nous grandissons, et ces voix  s’intériorise pour devenir ce que nous croyons être la notre : cette petite voix en nous jugeante et négative.

Travailler avec l’enfant demande un véritable engagement émotionnelle: ce n’est pas la réflexion qui l’aident à guérir ou à se construire, mais la bienveillance, le regard, l’intonation de notre voix qui le connecte à nos intentions profondes pour se sentir accueilli et aimé tel qu’il est, vraiment.

Fort de cette expérience, deux ans plus tard, en accompagnant les femmes en psychothérapie, J’ai vite compris que « Réfléchir » sur soi, se regarder comme dans un miroir était parfois vide de sens. Pourquoi ? Parce que le miroir est froid. Il n’accueille pas cette autre partie de nous même, cet enfant parfois blessé. Pour guérir nous avons besoin de bienveillance, de regard chaleureux et pas seulement une approche intellectuelle de notre passé.

  

Ainsi j‘ai commencé à tester mes propres outils, modifier ma pratique et la proposer aux femmes que j’accompagne une aide plus immédiate pour apprivoiser leurs émotions. 

 

L’idée de la petite voix Féminéo :

 

Au cours de mon travail avec les femmes, j’ai toujours beaucoup parler pour accompagner leurs émotions, je sentais au fond de moi que la voix pouvait jouer le rôle de cordon sonore, un fil d’Ariane sur lequel nous pouvions nous relier, de personne à personne pour que l’autre se sente écouté pour réussir à s’apaiser.

Une femme m’a dit un jour, j’entends souvent votre petite voix me parler quand je n’y arrive pas, cela m’apaise. Vous pourriez enregistrer votre voix ? et puis une deuxième, et une troisième… j’ai compris à quelle point la voix était un outil de transformation, la petite voix douce et accueillante qui ne nous juge pas, qui n’a pas d’attente : la petite voix de la mère, c’est à dire notre capacité à nous auto materner, à dialoguer avec les différentes parts de nous mêmes quand nous sommes blessées, en colère ou inquiète.

Et puis j’ai commencé à envoyer des relaxations à chacune, jusqu’à ce que l’on me propose de les mettre sur YouTube pour que d’autres puissent y avoir accès. C’est ce que j’ai fait !

 

De là est né Féminéo: « La petite voix intérieure des femmes» : des médiations guidées pour se relier 

 

 Joana : la petite voix de l’amante sacrée

jo

 

 

 

Après des études en communication et au cours de mon parcours professionnel j’ai rencontré des femmes de tous âges, de toutes origines et de toutes conditions mais une chose leur est commun : elles n’osent pas parler de leur côté « amante ».

Alors bien sûr je passe vite pour une extra terrestre qui s’ouvre aux autres sans tabou. Et puis peu à peu les langues se délient et elles osent me poser des questions. Et oui en plus de parler ouvertement de sexualité, à à peine 30 ans je suis en couple depuis 13 ans et mariée depuis bientôt 10 ans encore un aspect qui sort de l’ordinaire de nos jours. Je réponds volontiers à leurs questions de plus en plus nombreuses et de plus en plus ciblées.

Je suis sexologue en formation, et ce blog me permet de vous écouter et de vous répondre avec mon expérience (et ce que j’ai pu en tirer.) S’il m’a fallu du temps pour que parler de sexualité soit aussi facile, aujourd’hui c’est quelque chose qui me fascine. Non pas dans le sens pervers de la chose mais dans le sens de l’interaction entre les êtres humains, de la séduction, du rapport à soi et aux autres, de la connaissance de soi. Autant de facettes que j’aime étudier et observer chez les êtres humains. Beaucoup d’éthologues ont passé de longs moments à étudier le comportement sexuel des animaux. Même si l’éthologie peu également se prêter à l’être humain elle n’en reste pas moins une science comportementale fascinante qui nous permet de comprendre des choses sur notre côté animal.

J’ai rencontré Florence en 2017, nous avons beaucoup échanger sur comment aider les femmes à s’aimer telles qu’elles sont. Comment détruire toutes ses barrières qu’elles se mettent involontairement. Je trouvais là un superbe projet avec diverses dimensions. Elle m’a présenté ce blog que je trouvais très intéressant et qui a le mérite d’être une véritable aide pour les femmes. Naturellement, elle m’a proposé de prendre la rubrique de la femme amoureuse/de l’amante et c’est avec un plaisir non dissimulé que j’ai accepté. J’écrirais donc des petits articles pour encourager votre épanouissement sexuel. Vous pourrez également me solliciter pour diverses questions.

Jiddu Krishnamurti (philosophe 1895-1986) disait :

« Pourquoi le sexe occupe t-il tant notre esprit ? Parce qu’il est l’échappatoire suprême. C’est la voie ultime vers l’oubli de soi absolu.